operation-sleeveL’opération de la sleeve, aussi appelée chirurgie bariatrique, est une des techniques chirurgicales les plus pratiquées, avec le bypass, l’anneau gastrique et le ballon intra-gastrique.

Nous avons déjà évoqué, avec l’anneau gastrique, les solutions chirurgicales qui existent pour lutter contre l’obésité (consultez notre article sur l’anneau gastrique ICI).
L’obésité étant de plus en plus présente, et devenant un véritable problème de santé majeur au niveau national et international, la recherche médicale est très active pour trouver des solutions pour aider les personnes souffrant de ce mal.

La sleeve est d’ailleurs aujourd’hui l’opération de lutte contre l’obésité la plus pratiquée, et elle est souvent présentée, à tort, comme une opération miracle car elle permet une perte de poids rapide dès les premiers mois.
Notre article se propose de décrypter cette fameuse opération pour vous.

chirurgie-bariatrique-sleeve

Qui peut bénéficier d’une Sleeve ?

La sleeve, comme les autres opérations de chirurgie de l’obésité, est destinée aux personnes souffrant d’obésité forte, dite morbide. L’IMC doit être supérieur à 40, ou bien à 35 dans le cas où la personne souffre de troubles liés au surpoids (diabète, apnées du sommeil, etc). Mais ce n’est pas tout, et d’autres conditions doivent être remplies pour pouvoir bénéficier d’une sleeve.

  • Le poids doit être stable ;
  • La personne doit avoir déjà fait des régimes suivis, sans succès ;
  • Avoir plus de 18 ans ;
  • Etre prêt à modifier ses habitudes alimentaires en profondeur ;
  • Etre prêt à reprendre une activité physique régulière et croissante ;
  • Etre prêt à un suivi régulier par une équipe pluridisciplinaire.

En quoi consiste l’opération de la Sleeve ?

La sleeve consiste à restreindre l’absorption des aliments afin de provoquer une diminution de l’apport calorique journalier.
Pour ce faire, l’opération va rétrécir de manière chirurgicale la taille de l’estomac, ce qui aura pour conséquence d’imposer au patient de ne manger que de petites quantités de nourriture, plus souvent.

L’opération en elle-même va couper la poche de l’estomac pour que celui-ci ne forme plus qu’une sorte de tube ou manchon (sleeve en anglais, d’où le nom donné à cette intervention). Le tube restant est agrafé sur toute la longueur de l’estomac pour être refermé. L’estomac ainsi rétréci, il est tout simplement impossible d’ingérer beaucoup de nourriture à la fois.

sleeve-concept

La sleeve est une opération irréversible (contrairement à la pose d’un anneau gastrique par exemple), car une partie de l’estomac est tout simplement retirée.
L’intervention dure généralement entre 1 et 3H, et nécessite une hospitalisation d’environ 5 jours.

Voici en images de synthèse une description de l’intervention Sleeve :

Avant la Sleeve, un suivi complet

Cette opération étant irréversible, il est indispensable d’être bien préparé.
En effet, subir une telle intervention, et perdre plusieurs dizaines de kilos en peu de temps entraîne des conséquences importantes. Tant au niveau de l’image corporelle, que des relations sociales et des changements d’habitudes alimentaires, le changement est important et doit faire l’objet d’une réelle réflexion et d’une préparation approfondie.

Plusieurs mois avant l’opération, plusieurs rencontres avec différents professionnels de santé, membres sont nécessaires.
Le patient consultera un endocrinologue, un psychiatre, un diététicien, un gastroentérologue, un cardiologue, un pneumologue, un radiologue, un anesthésiste ainsi que le chirurgien chargé de l’opération.
Différents examens (prises de sang, électrocardiogramme, gastroscopie, échographie abdominales et cardiaques, exploration fonctionnelle respiratoire, radiographie) permettront d’établir :

  • Un bilan complet de l’obésité et de l’état de santé, incluant les éventuelles affections ;
  • Un bilan psychiatrique, qui pourra être suivi d’une prise en charge psychothérapeutique si besoin ;
  • Un bilan de l’activité physique et des habitudes alimentaires.

L’hospitalisation

L’hospitalisation en vue d’une sleeve est prévue soit la veille pour une opération le lendemain matin, soit le matin pour une opération le jour même.
Dans le premier cas, le patient est à jeun à partir de minuit ; dans le deuxième cas, un petit-déjeuner léger peut être pris avant 8h.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale réalisée par coelioscopie.
Après l’opération, le patient passera en salle de réveil, puis restera hospitalisé pendant 5 jours.

Un petit tuyau (appelé Redon) est installé en fin d’opération. Celui-ci sort par un petit orifice dans la paroi abdominale, et a pour mission d’aspirer les sécrétions liées à l’opération.
Le Redon est retiré 2 à 3 jours après l’opération.
Des antidouleurs sont également prescrits, d’abord par voie intraveineuse, puis par voie orale, pour pallier aux douleurs post-opératoires.

L’alimentation est impossible pendant plusieurs jours après l’opération, et le chirurgien pourra donner son accord pour la consommation éventuelle d’un verre d’eau le lendemain de l’opération.
Un kinésithérapeute est également présent pour aider le patient à s’asseoir et lui proposer des exercices doux de mobilisation assise.

Après la Sleeve, une alimentation contrôlée et un suivi important

Après l’opération, la reprise de l’alimentation doit impérativement être progressive pour ne pas remplir l’estomac qui est en train de cicatriser.

Voici quelques indications générales sur l’alimentation post-opératoire :

– Semaine 1 : La semaine commence avec des aliments exclusivement liquides (eau, thé, bouillons) puis est épaissie progressivement avec des soupes épaisses, purées fluides, compotes, yaourts, fromage blanc ou encore pots d’aliments pour bébé.
– Semaine 2 et 3 : Aliments à texture tendre, ni trop secs ni trop filandreux (ex : pommes cuites, ratatouille, œufs brouillés, etc).
– Semaine 4 : Retour à une alimentation normale mais contrôlée.

Il est essentiel de manger lentement, et de s’arrêter dès les premiers indicateurs de satiété.

Après le 1er mois :

  • Fractionnez vos prises alimentaires en trois repas, plus 1 à 2 collations en fonction de vos besoins ;
  • Variez votre alimentation ;
  • Ne mangez que des petits morceaux ;
  • Mastiquez longuement, déglutissez plusieurs fois ;
  • Buvez le moins possible pendant vos repas ;
  • À l’apparition d’une sensation de satiété, cessez impérativement de manger ;
  • Surveillez votre dentition.

Un suivi rapproché avec un diététicien, ou avec votre médecin traitant, permettra d’éviter les carences en vitamines et oligo-éléments.

Mais aussi :

  • Buvez en dehors des repas souvent, par petite quantité ;
  • Reprenez une activité physique régulière (marche pour commencer, à raison de 3 fois 30-40 minutes par semaine).

Quels sont les résultats d’une Sleeve ?

La sleeve entraîne des changements importants.
L’autonomie de mouvements, souvent entravée en cas d’obésité importante, est retrouvée progressivement ; les problèmes liés au surpoids diminuent, pour disparaitre complètement dans de nombreux cas (ronflements, apnées du sommeil…) ; la sensation de faim est réduite.

Concrètement, le quotidien après la sleeve change radicalement notamment au niveau des repas.
La sensation de satiété survient après quelques bouchées à peine, et la quantité d’aliments consommée équivaut généralement à 1 pot de yaourt par repas.
La balance va progressivement afficher des pertes de poids importantes, et permettre un retour à une vie plus active, à une meilleure confiance en soi.
C’est tout le rapport à son corps, à son image, mais aussi aux autres qui évolue.

La Sleeve comporte-t-elle des risques de complications ?

Les complications suite à une sleeve sont rares, mais peuvent s’avérer graves. On compte 3 complications principales :

  • L’hémorragie : Elle peut survenir si une agrafe lèse un vaisseau ;
  • La fistule : Elle survient généralement peu de temps après l’opération, et est due à une trop forte pression dans l’estomac.
    Cette hyperpression peut faire sauter les agrafes et entraîner des fuites, pouvant provoquer des abcès ou une péritonite.
  • La sténose : Il s’agit d’un rétrécissement excessif de l’estomac, qui survient si trop d’estomac a été retiré lors de l’opération.

La sleeve, bonne ou mauvaise solution anti obésité ?

Les avis concernant la sleeve sont partagés.
L’opération est aujourd’hui très pratiquée en France (13 000 personnes opérées en 2011), mais malheureusement pas toujours selon les bonnes indications.
Il est important d’avoir conscience des conséquences importantes liées à la sleeve, et de ne pas croire que celle-ci représente une solution miracle.
La sleeve ne dispense absolument pas d’un changement radical des habitudes, qu’elles soient alimentaires ou en termes d’activité physique.
Les complications ne sont pas inexistantes, et l’opération est irréversible, ce qui représente un réel inconvénient. Et une autre donnée à ne pas omettre, c’est le coût élevé de cette opération !

Ce n’est qu’en fonction de votre situation personnelle et suite à une réflexion approfondie que vous devez prendre ce genre de décision.