Un drôle de nom pour une graine toute petite, le psyllium est bien connu depuis longtemps pour ses propriétés bien établies et prouvées contre les problèmes de digestion, principalement contre les troubles du transit intestinal.

Pour mieux cerner les propriétés du psyllium et l’utiliser en toute sécurité, une bonne connaissance de ses propriétés s’impose.

Psyllium, de quoi s’agit il exactement ?

Nom scientifique : Plantago ou Ispaghul avec des variantes selon la région d’origine, faisant partie de la famille botanique des plantaginaceae.

C’est une herbe de petite taille, qui est bien connue de l’inde à l’Iran, et également dans les pays de la méditerranées. Quelques différences de composition et de couleur sont à noter, le nom psyllium est le plus usuel notamment sur internet.

Psyllium

C’est une minuscule graine, qui peut être de couleur noire marron ou blonde. la variante la plus intéressante est le psyllium blond appelé Plantago ovata.

La partie la plus utilisée correspond à l’enveloppe de la graine qu’on appelle tégument. Elle est vendue sous forme de poudre dans les magasins de produits naturels et de phytothérapie.

Il est étonnant de savoir que le psyllium est bien un plante, mais qui n’est pas considéré comme un aliment.

Une fois consommé, il se ballade dans le tractus digestif, corrigeant par la même occasion les problèmes de transit. Encore plus étonnant, qu’il s’agisse de constipation ou de diarrhée le résultat sera le même : remettre le transit du bon pied.

Cet effet régulateur est autorisé par les hautes instances de santé en l’occurrence l’OMS, ce qui confère au psyllium une stature proche du médicament.

Les sociétés spécialisées en phytothérapie font une place importante au psyllium qui est considéré comme un produit naturel miracle pour tous les problèmes de la digestion.

Mode d’action du psyllium

Les produits à base de psyllium ont une action mécanique sur le transit intestinal, c’est à dire qu’ils ne font que changer la consistance du contenu sans être absorbés ou digérés.

Cela représente un avantage immense car la composition n’interfère pas avec les autres aliments, il fait le travail et puis s’en va !

Cet effet porte le nom de laxatif de lest, sans agir sur la motricité des intestins qui n’est pas toujours supportée par les gens qui souffrent de trouble du transit et sans être assimilé par l’organisme.

Graines de psylliumC’est comme s‘il s’agit d’une éponge qui passe dans le tractus digestif qui ramasse toutes les toxines et qui régule la consistance des selles, et c’est tout !

Ayant la capacité d’absorber une énorme quantité d’eau et se transformer en gel, il donne la consistance adéquate aux selles.

En cas de constipation, il réhydrate le contenu qui augmente de taille et passe plus facilement dans le côlon pour être évacué sans en irriter les parois.

En ramollissant les selles, le psyllium entraîne les autres impuretés (bactéries et champignons) pour les mettre dehors.

De la même façon, en cas de diarrhée, le psyllium absorbe l’eau des selles qui deviennent moins liquides et cessent par la même occasion d’attirer l’eau des aliments et évite la déshydratation souvent associée à la diarrhée.

Les bienfaits du psyllium

Cette plante est une bénédiction pour le tube digestif et le métabolisme. Elle a fait ses preuves depuis longtemps dans l’amélioration du transit intestinal.
Que les troubles soient causés par un colon irritable ou par une intoxication, le psyllium est capable d’apporter le confort nécessaire et calmer les douleurs liées à la constipation ou à la diarrhée très liquide en cas de gastro-entérite.

Lutte contre la constipation

C’est la propriété la plus reconnue pour le psyllium, depuis les anciens égyptiens jusqu’aux chinois et indiens. Cette plante est la plus recommandée pour traiter de façon efficace et certaine les problèmes de la constipation.

Quand on sait que la constipation chronique n’est pas dangereuse seulement pour le colon et les intestins, mais également pour la santé globale, on apprécie mieux l’effet laxatif du psyllium.

Par la même occasion, il lutte contre les toxines qui s’accrochent aux parois du côlon, ainsi que les différents champignons qui pullulent dans le tube digestif et altèrent la santé globale.

Les personnes souffrant d’hémorroïdes ou de fissures anales très douloureuses apprécient bien l’effet du psyllium car en facilitant le transit. La douleur de frottement est diminuée et la cicatrisation est possible plus rapidement.

Le psyllium a fait également ses preuves pour soulager les symptômes de l’intestin irritable et des ulcères.

Lutte contre la diarrhée

Aussi paradoxal que cela puisse apparaître, le psyllium traite efficacement la diarrhée. En formant un gel qui absorbe l’eau en excès, il permet de donner de la consistance aux selles et procure un confort appréciable en diminuant la gêne occasionnée par les passages très fréquents en salle de bain.

Diminue le taux de cholestérol et des graisses

Les fibres du psyllium permettent une légère diminution du taux du mauvais cholestérol et des triglycérides sanguins.

Des études médicales préconisent d’associer le psyllium à un traitement médical contre le cholestérol. Cela permet une meilleure efficacité, et surtout, autorise l’utilisation de doses faibles de médicaments.

C’est le meilleur moyen de diminuer les effets secondaires des médicaments anti cholestérol, qui posent souvent des problèmes d’effets indésirables assez importants.

Traite le diabète de type 2

En associant le psyllium à l’alimentation, il permet de diminuer leur index glycémique. En ralentissant le passage des aliments dans le tube digestif, il évite l’élévation brusque du taux d’insuline.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 trouveront tout l’intérêt à ajouter le psyllium à leur alimentation. Sans agir de manière très prononcée sur le taux de sucre dans le sang, il permet tout de même de diminuer les doses de médicaments contre le diabète.

Action coupe-faim

Dans le cadre d’un régime amincissant, le psyllium peut apporter une aide précieuse en tant que coupe faim.

Sa consommation avant les repas permet de remplir l’estomac et procurer une sensation de satiété, ce qui limite la quantité d’aliments nécessaire pour se sentir complètement nourri.

Avec le temps, moins de calories sont consommées et une perte de poids est tout à fait possible, sans agresser le corps ou recourir à des coupe-faim dangereux.

Psyllium pour perdre du poids

Composition du psyllium

Le principal composant du psyllium dont il tire sa notoriété est une forme de fibres insolubles appelées mucilage, faisant partie de la cellulose. Cette fibre n’est pas absorbé par l’organisme. Ce mucilage est principalement présent dans l’enveloppe des graines, et le psyllium blond en contient jusqu’à 50% dans son enveloppe.

D’autres substances sont contenues dans le tégument du psyllium, mais leur concentration n’a pas de réel effet et ne change en rien le rôle du psyllium.

Lire aussi notre test de Native Remedies Coloflush qui contient du psyllium dans sa formule.

Doses et mode d’emploi du psyllium

Même si les propriétés médicales du psyllium sont reconnues par les plus hautes instances sanitaires, il n’existe pas de doses bien établies pour sa consommation. En fait, le psyllium ne provoque pas de problèmes de surdosage, et chaque personne peut adapter la dose à sa convenance.

Vendu le plus souvent sous forme de poudre ou de flocons, On peut consommer 1 à 2 cuillères à soupe 3 fois par jours, à augmenter ou à diminuer, à renouveler au bout de quelques jours en fonction du résultat obtenu.

La grande précaution qui doit impérativement accompagner la consommation de psyllium est de boire une grande quantité d’eau avec la poudre et de toujours rajouter un grand verre d’eau après. En effet, la poudre forme un gel qu’il faut tenir bien hydraté pour éviter des problèmes d’obstruction ou d’étouffement.

Les enfants qui souffrent de constipation chronique peuvent consommer la moitié d’une cuillère à café de poudre de psyllium, à condition de boire une grande quantité d’eau pendant et après.

Il ne faut jamais laisser les enfants se servir tout seuls de poudre de psyllium, car ils pourraient s’étouffer.

Les femmes enceintes peuvent utiliser le psyllium en cas de constipation, aucun risque particulier n’a été rapporté pour la grossesse.

Interaction avec d’autres médicaments

Sans modifier l’efficacité des médicaments, il serait prudent de prendre les médicaments à distance de la prise du psyllium, car leur absorption peut être modifiée. Il faut donc veiller à respecter un délai d’au moins 2 heures afin de permettre à chaque produit une utilisation optimale.