Picolinate de chrome IntroductionLes compléments alimentaires de grande qualité contiennent souvent dans leur formule du picolinate de chrome. Cet oligoélément est lié au bon fonctionnement du métabolisme, de la perte de poids ainsi que de la prise de muscles chez les sportifs.

Pour connaître tous les bienfaits de ce minéral et savoir comment il agit réellement, il faut d’abord comprendre son fonctionnement naturel. Le chrome est une substance incontournable dans différentes réactions de l’organisme et on gagnerait à mieux le connaître.

Picolinate de chrome, de quoi s’agit-il?

Avant d’être célèbre dans les formules de produits minceur ou chez les sportifs, le chrome est avant tout une minéral présent naturellement dans le corps humain. Déjà connu depuis plus de 2 siècles, ses propriétés ont été élucidées au cours des années 50. Il demeure néanmoins plusieurs zones d’ombre qui concernent toutes ses propriétés et son rôle dans les différentes réactions métaboliques de l’organismes.

Les doses de chrome dans l’organisme sont très faibles à tel point qu’on le décèle sous forme de traces. Mais ces micro quantités sont généralement suffisantes pour assurer la fonction du chrome. Avec l’âge, on peut s’attendre à une carence en chrome, mais elle reste rare. Cependant, quand le corps commence à accumuler des doses importantes de sucre dans le sang, à cause d’une résistance à l’insuline, on peut alors suggérer qu’une déficience en chrome en serait la cause.

La forme commercialisée du chrome renferme de l’acide picolinique. C’est pour cette raison qu’il porte le nom de picolinate de chrome, qui est une forme biologique qui apporte tous les bienfaits du chrome. Il existe pourtant des formes toxiques de chrome, utilisées plutôt dans l’industrie.

Les source de chrome dans l’alimentation

Jaune Oeuf Picolinate de ChromePlusieurs aliments sont une bonne source de picolinate de chrome. On peut noter par exemple la levure de bière qui est considérée comme un super aliment vu sa richesse en plusieurs nutriments : le chrome en fait partie. Les céréales complètes et le légumes verts apportent également une bonne dose de cet oligoélément.

On retrouve également une bonne quantité de chrome dans des produits d’origine animale, essentiellement dans le foie et dans le jaune d’oeuf.

Comment agit le picolinate de chrome?

Dans l’organisme, le chrome a un rôle physiologique important et primordial. C’est grâce à lui que l’insuline peut accomplir son rôle de régulation du taux de sucre dans le sang. Cette fonction est indispensable pour éviter les maladies métaboliques comme le diabète, l’hypertension, les problèmes rénaux causés par le diabète ainsi qu’une multitude d’autres pathologies qui se déclenchent lors d’un diabète mal contrôlé.

Cr-Chrome-Picolinate de ChromePour contrôler le taux de sucre dans le sang, l’insuline va transporter la molécule de glucose jusqu’aux cellules. Il existe sur les membranes cellulaires des récepteurs qui reconnaissent l’insuline et lui permettent de faire rentrer le glucose à l’intérieur de la cellule pour être utilisé par la suite pour les besoins énergétiques. Les chercheurs ont découvert que c’est le chrome qui permet à l’insuline d’être reconnue par les récepteurs cellulaires.

Imaginons la cellule comme une porte fermée : l’insuline vient taper à cette porte, c’est le chrome qui constitue la clé pour l’ouvrir et permettre de réceptionner le colis représenté par le glucose. Ainsi, la boucle est bouclée et le sucre se retrouve à l’intérieur de la cellule, au lieu de rester libre dans le sang et causer les dégâts en cas d’augmentation de sa concentration. Cette fonction a valu au chrome le surnom de cofacteur de l’insuline, un compagnon de route en quelque sorte, mais surtout un bon compagnon!

La participation du chrome dans le métabolisme du glucose, permet indirectement d’empêcher le stockage des graisses, puisque le sucre est utilisé par les cellules au lieu de donner lieu à un phénomène de conversion en graisse. C’est ce qu’on observe en cas de résistance à l’insuline.

Les bienfaits du picolinate de chrome

Le chrome joue un rôle essentiel dans le métabolisme des sucres et des lipides. Il est préconisé pour la perte de poids et la prise de muscles chez les athlètes. Toutes ces propriétés ne sont pas totalement confirmées, et le chrome suscite encore et toujours l’intérêt des chercheurs pour confirmer ou non ces actions.

Contrôle du diabète de type 2

Insuline ChromeLe rôle physiologique du chrome est de participer à la régulation de la glycémie ; son action est primordiale pour que la machine reste bien rodée.

A partir de cette action naturelle du chrome, les chercheurs ont pensé qu’un apport en chrome pourrait aider à résoudre les problèmes des diabétiques en favorisant l’utilisation du glucose et en diminuant sa concentration dans le sang. Le vieillissement cellulaire provoque une forme de résistance des tissus à l’insuline. Même si une bonne dose d’insuline est disponible, elle ne peut accomplir sa fonction à cause de ce phénomène de résistance.

Récemment, les chercheurs ont mis en évidence une relation de stimulation du picolinate de chrome sur une enzyme impliquée dans le métabolisme des sucres, les mécanismes et les conclusions sont toujours en cours.

Réduction du taux de cholestérol

Le chrome agit sur le métabolisme des lipides sanguins. Il permet de diminuer le taux du mauvais cholestérol responsable de la formation de dépôts sur les artères, et qui peuvent provoquer de gros dégâts au système cardiovasculaire. En revanche, le chrome augmente légèrement le taux du bon cholestérol qui, lui, est protecteur des artères.

Ce rôle dans la prévention cardiovasculaire est en cours de validation. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui ont un taux élevé en mauvais cholestérol et qui ont eu des plaques de graisses calcifiées sur les artères ont un taux de chrome sanguin très bas.

Action sur la perte des graisses et le gain en muscles

le chrome, en agissant sur la sensibilité à l’insuline, et en augmentant l’utilisation du sucre, empêche le stockage des graisses. Si le corps a besoin d’une source d’énergie, il se tourne préférentiellement vers les graisses qui vont être brûlées. Par ailleurs, on attribue au chrome un effet thermogène qui fait augmenter le métabolisme de base.

C’est ce même effet de libération d’énergie qui permet de fabriquer du muscle, lorsque le chrome intervient dans la thermogenèse après avoir utilisé les graisses comme substrat. Ces effets combinés contribuent largement à l’amélioration de la silhouette où la graisse sert à alimenter la production musculaire.

En d’autres termes, il est possible de pouvoir perdre du poids grâce au chrome, sans pour autant s’attendre à des pertes spectaculaires. En effet, le fait de brûler davantage de graisses pour alimenter la masse musculaire permet de sculpter la silhouette et de paraître plus mince. Pour cette raison, la présence de chrome dans les compléments minceur permet de booster la combustion des graisses et d’apporter aux autres composants une réelle assistance pour permettre une perte de poids notable.

Le chrome serait également un léger contrôleur de l’appétit. En améliorant la sensibilité de l’insuline, il permettrait de stimuler la sensation de satiété, et d’éviter les grignotages sucrés qui poussent à manger trop de sucres à cause de pics d’insuline non contrôlés.

Pourquoi mettre du picolinate de chrome dans les suppléments minceur?

Picolinate de Chrome SupplementLe picolinate de chrome permet de réaliser toutes les fonctions physiologiques attribuées au chrome, en ayant une bonne biodisponibilité. Les pilules minceur les plus célèbres et les plus efficaces contiennent une dose adaptée de picolinate de chrome dans leur formule, souvent riche en d’autres ingrédients favorisant la perte de poids. La présence du picolinate de chrome va travailler en synergie avec les autres composés pour favoriser cette perte de poids. D’autres marques proposent du picolinate de chrome seul. Dans ce cas, il est surtout destiné le plus souvent à améliorer le contrôle de la glycémie notamment en cas de syndrome pré diabétique.

Doses et effets secondaires du picolinate de chrome

Étant un oligoélément, les doses de chrome nécessaires au bon fonctionnement du corps sont très faibles, presque infinitésimales! Elles se mesurent en microgrammes. La dose maximale recommandée est d’environ 200 microgrammes, c’est à dire ⅕ d’un gramme. Le picolinate de chrome ne provoque pas de problèmes en cas de surdosage, dans le cas d’une consommation excessive, car généralement le corps se débarrasse de l’excès de chrome sans problèmes.

Si vous voulez avoir une idée de quelques produits contenant du picolinate de chrome, nous vous recommandons vivement ces deux noms, désormais très connus : PhenQ et Phen375