Femme obese sur balanceObésité, quand tu nous tiens! De nos jours, traiter l’obésité est devenu une priorité pour beaucoup de gens, surtout pour des raisons esthétiques. En effet, des cliniques spécialisées en traitement chirurgical de l’excès de poids ont récemment vu le jour, et en nombre important! Mais, si vous êtes obèse, vous devriez plutôt penser à vous prendre en main, pas que pour votre apparence mais aussi pour votre santé, étant donné que le surpoids et l’obésité présentent des facteurs de risques assez effrayants. .

Quels seraient les dangers de ce fléau? Quels sont les chiffres officiels? Comment devient-on obèse? Qui est le plus exposé à l’obésité : femme? Homme? Enfant? Quels sont les aliments qui favorisent l’obésité? Comment vaincre l’obésité? Existe-t-il des compléments alimentaires qui peuvent vous venir en aide? Aujourd’hui, nous faisons avec vous le tour de la question.

Obésité, c’est quoi au juste?

Obésité est ce terme qui renvoie à une condition où une personne a accumulé tellement de graisse corporelle, qu’elle pourrait avoir un effet négatif sur sa santé. L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure statistique dérivée de votre taille et de votre poids. Elle est automatiquement utilisée pour estimer le surpoids et l’obésité chez l’adulte et elle correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2.

indice-de-masse-corporelle

Pour l’adulte, l’OMS définit le surpoids et l’obésité comme suit :

  • il y a surpoids quand l’IMC est égal ou supérieur à 25.
  • on parle d’une obésité quand l’IMC est égal ou supérieur à 30.

Taux d’obésité et de surpoids dans le monde

Une vaste étude internationale de l’OMS publiée en février 2010 et confirmée en mai 2012 avait montré que 10% à 12% des adultes étaient obèses. Soit environ 500 millions de personnes. Voici quelques exemples :

En France : environ 38.5 % des Français seraient en surpoids (avec toutefois de fortes disparités Nord-Sud) et environ 15 % des Français seraient obèses selon des chiffres de 2012, selon un article du Figaro (lien ici).

En Suisse : Une étude de l’Office fédéral de la statistique a montré qu’en 2012 un adulte sur dix souffrait d’obésité, soit 10% de la population adulte.

Au Canada: En 2011, 25 % des adultes canadiens étaient considérés comme obèses. Alors que 54% des adultes canadiens étaient en surpoids ou obèses en 2014.

En Belgique : 18,6% de la population âgée de plus de 15 ans était en surcharge pondérale en 2015, dernière année pour laquelle des statistiques vérifiées sont disponibles. Proche de la moyenne de l’OCDE (19,5%), le pays compte légèrement plus de femmes obèses ou en surpoids que d’hommes.

Réflexion ! Vous connaîtriez certainement, dans votre entourage, des personnes qui consomment de la crème glacée, des gâteaux et des sucreries à volonté, sans toutefois prendre du poids. Alors que d’autres gens semblent prendre du poids plus facilement, peu importe le peu qu’ils mangent. Pourquoi?

Quelles sont les causes de l’obésité?

Chez la plupart des gens, l’obésité est causée par le fait de trop manger et peu bouger. Si vous consommez de grandes quantités de calories mais que vous n’en brûlez pas via l’activité physique, l’énergie en excès sera transformée en graisse, tout simplement. Voici donc, en résumé, quatre des causes les plus connues pour occasionner un état d’obésité.

Une alimentation trop riche en calories :

L’obésité ne se produit pas du jour au lendemain, elle se développe progressivement à partir de mauvais choix alimentaires et de style de vie. Des choix comme, par exemple, la consommation des aliments transformés ou rapides riches en matières grasses.

Le fait de ne pas manger de fruits, de légumes et de glucides non raffinés, comme du pain complet et du riz brun, ainsi que boire trop d’alcool car il contient beaucoup de calories sont de mauvaises habitudes alimentaires qui mènent souvent à l’obésité.

Ventre obese

Le manque d’exercice et d’activité physique :

Si vous n’êtes pas assez actif, vous n’utilisez pas l’énergie fournie par les aliments que vous mangez, les calories supplémentaires seront certainement stockées sous forme de graisse.

La génétique :

Certaines personnes affirment qu’il est inutile de perdre du poids parce que «ça coule dans ma famille !!» ou «c’est dans mes gènes !!».

Bien qu’il existe certaines maladies génétiques rares pouvant causer l’obésité, comme le syndrome de Prader-Willi, il n’y a aucune raison pour laquelle la plupart des gens ne peuvent pas perdre du poids.

Il est peut-être vrai que certains traits génétiques hérités de vos parents, comme prendre plus de temps à brûler les calories (métabolisme lent) ou avoir un gros appétit, peuvent rendre la perte de poids plus difficile. Cependant, cela ne la rend certainement pas impossible.

Prise de certains médicaments :

Les antidépresseurs et les pilules de contraception seraient aussi une cause de la prise de poids. Ce type de pilules peut réduire le taux de métabolisme du corps et augmenter l’appétit, dans certains cas.

A lire : Notre article La graisse, ce qu’il faut réellement savoir à son sujet

Qui serait le plus exposé à l’obésité ? femmes, hommes ou enfants ?

Les femmes sont historiquement prédisposées à prendre du poids, car depuis les origines, leur corps a été formaté pour stocker davantage de graisses que les hommes qui leurs permettront d’allaiter leurs enfants et d’avoir une bonne grossesse. Il est donc plus dur pour les femmes de lutter contre l’obésité, mais ce n’est pas une excuse. N’oublions pas que la perte de poids à l’âge de 50 à 60 ans devient plutôt lente.

L’obésité chez les enfants

Enfant obeseSi l’obésité est dépistée et traitée chez l’enfant avant sa puberté, le risque d’être obèse à l’âge adulte va diminuer de façon importante. Pour plus de précisions, la croissance pondérale de l’enfant évolue en 3 phases :

La première : De sa naissance jusqu’à 1 an, son poids augmente plus que sa taille ; son visage est rond et ses cuisses potelées.

La seconde : A partir de 1 an et jusqu’à 6 ans, il va progressivement perdre ses rondeurs et s’affiner. Un enfant de 6 ans, de poids normal, semble d’ailleurs maigre en général.

La troisième : Après ses 7-8 ans, sa courbe de poids remonte, on appelle cela le « rebond d’adiposité ». Cette période de « rebond » est importante à rechercher pour les pédiatres, car si elle survient précocement avant l’âge de 6 ans, cela est évocateur d’un risque d’obésité. Ainsi, une surveillance de la courbe pondérale et de corpulence de l’enfant est nécessaire pour la prévention de ce risque.

Les aliments qui font grossir rapidement

Trop de nourriture peut entraîner un gain de poids. Les aliments qui font grossir le plus rapidement sont ceux qui contiennent beaucoup de sucre, de gras et de céréales raffinées. Ces aliments fournissent des calories facilement digérées et traitées avec un contenu nutritionnel minimal.

Les féculents raffinés favorisent le gain de poids :

Les pommes de terre, en particulier les versions transformées, comme les croustilles, les frites, les pommes de terre rissolées et les purées, le pin blanc et les pâtes, sont parmi les aliments les plus susceptibles de contribuer à la prise de poids, surtout lorsqu’ils sont consommés en excès.

Les aliments sucrés :

mauvaise alimentation

Les desserts et les friandises sucrées, crème glacée, pâtisseries, muffins, gâteaux et biscuits, sont en corrélation avec le gain de poids rapide.

La viande pré-cuisinée et la charcuterie :

favoriserait un gain rapide de poids puisqu’elles contiennent des graisses saturées, du sodium et surtout beaucoup de calories.

Les plats rapides ou « fast-food » :

Connues pour leurs grandes portions, leurs prix bas, leur saveur élevée et leur forte teneur en sucre, la consommation fréquente de fast-foods contribue à la suralimentation et à la prise de poids.

Les salades :

Elles sont très bonnes pour la santé, mais tout comme les pâtes, elles ne doivent pas baigner dans de la vinaigrette.

Le chocolat blanc :

En comparaison avec le noir, c’est celui qui contient le plus de sucre et qui fait donc grossir le plus.

Les fritures :

Nul besoin de rappeler tout ce que les huiles chauffées à fond peuvent occasionner. Tout ce qui baigne dans de l’huile frite n’est pas l’ami de notre corps, bien que ce soit assez délicieux!

Les additifs :

Ces produits chimiques qu’on ajoute aux aliments salés, cuisinés, conditionnés et congelés, aux conserves, aux repas rapides, aux plats chinois, à des produits laitiers, à la viande, le poisson et quelques légumes. Ces additifs dont principalement le « le glutamate monosodique », qui est un exhausteur de goût assez addictif favorisant l’envie de manger sans arrêt induit sans faute à l’obésité.

Les aliments minceur : nos alliés

fruits-legumes-et-balance-pour-un-reequilibrage-alimentaireÀ la fois faibles en calories, riches en fibres et en protéines, certains aliments minceur aident à augmenter votre métabolisme et à diminuer la graisse! La liste est longue, mais nous nous contentons d’en citer les plus importants :

  • Le thé-vert, qui compte parmi les meilleurs aliments brûle-graisse.
  • L’avoine et l’orge pour élimination de la graisse abdominale.
  • Le lait et yaourt maigres et fromage suisse.
  • La pomme, la poire et poivron doux.
  • La sardine, riche en vitamine B12 et Oméga 3
  • Les noix et le saumon qui en plus d’avoir un effet bénéfique sur l’humeur seraient efficace pour diminuer la graisse abdominale aussi.
  • D’autres aliments comme les grains de lin, les bananes, le vinaigre, les fraise, le citron et bien d’autres ont le rôle pour maintenir la forme.

Quels types de problèmes de santé sont liés au surpoids et à l’obésité?

L’excès de poids peut augmenter le risque de nombreux problèmes de santé, y compris :

  • Le diabète de type 2, où 90 % des personnes atteintes de ce type de diabète ont un problème d’embonpoint ou d’obésité ;
  • L’hypertension ;
  • Les maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux ;
  • Certains types de cancer ;
  • Apnée du sommeil ;
  • Arthrose ;
  • Maladie du foie gras et dyslipidémie (anomalie des taux de lipides dans le sang) ;
  • Maladie rénale ;
  • Problèmes de grossesse, tels que l’hyperglycémie pendant la grossesse, l’hypertension artérielle et un risque accru de césarienne ;
  • Calculs biliaires et autres problèmes à la vésicule ;
  • Maux de tête et brûlures d’estomac.

Comment lutter contre l’obésité ?

En adoptant certains gestes et habitudes, vous pourrez réduire votre poids :

  • Suivre un bon rituel alimentaire et manger à heure fixe en privilégiant des aliments naturels sans additifs ni gras ni trop de sucres. Bref, il s’agit de manger sain ;
  • Faire une activité sportive chaque jour pour au moins 30min comme la marche. Cela va permettre de dépenser des calories, et de travailler votre cardio ;
  • Éviter, comme vous pouvez, les « fast food » ;
  • Éviter le stress dont l’excès peut provoquer un surpoids et même une obésité à long terme ;
  • Contrôler votre appétit en vous aidant par un coupe-faim. L’eau (potable bien sûr!) est réputée pour être un bon coupe-faim naturel. Cependant, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, vous pourriez bien vous faire assister par des pilules coupe-faim approuvées. Nous vous conseillons Garcinia Pure dont vous pouvez consulter le test ici.

Les compléments minceur approuvés, un bon adjuvant anti-obésité

En parlant de compléments naturels, les personne incapables de suivre des régimes précis ou adopter une activité sportive régulière pour une raison ou pour une autre, peuvent bien se fier à certains compléments alimentaires.

Il faudra cependant être sûr d’en choisir les bons, car le marché est gorgé de marques qui se valent les unes les autres, et qui n’hésitent pas à user de publicité souvent exagérée pour vous convaincre de les adopter!

De notre côté, nous faisons tout ce que nous pouvons pour collecter de l’information pertinente et vérifiée à propos de la plupart des solutions présentes sur le marché. A vous de faire votre choix bien documenté après. Voici 3 produits que nous avons déjà testés sur TesteurPilules.com t qui sont sollicités par plusieurs adeptes de la perte de poids :

Phen375 : Brûleur de graisse le plus populaire du marché, et ce, depuis 2009.

PhenQ : brûle-graisse et coupe-faim. C’est le concurrent direct de Phen375

Dextrom : offrant une solution détox-énergie-minceur à la fois