Maigrir a 40 ans introductionEn prenant de l’âge, nous pouvons remarquer que notre corps n’est pas aussi indulgent qu’à la vingtaine. Le poids augmente, la graisse s’installe et nous avons de plus en plus de mal à nous débarrasser de nos kilos en trop.

Quand on atteint la quarantaine, nos hormones commencent à se dérégler et nous en font voir de toutes les couleurs. Notre ventre s’enrobe, nos cuisses et nos fesses commencent à prendre de l’âge et notre humeur n’est souvent pas là pour arranger les choses.

Découvrons ensemble les causes de notre prise de poids due à l’âge, les gestes à adopter et ceux à éviter pour maintenir un corps sain, ainsi que nos conseils pour adopter un style de vie adapté pour éviter le surpoids.

Pourquoi est-il difficile de maigrir à 40 ans ?

Des changements majeurs apparaissent lors de la quarantaine, notamment au niveau du changement hormonal.

En effet, vous pourrez constater au début que vous prenez du poids au niveau du fessier et des cuisses (spécialement pour les femmes). Cela est dû principalement à l’augmentation du niveau des œstrogènes (hormones féminins).

Ensuite, vient la période d’augmentation de testostérone (l’hormone mâle), qui va provoquer une accumulation au niveau du ventre. Cela va entraîner une sorte de migration de la graisse des fesses et des hanches vers la région abdominale, mais également vers la poitrine, les bras ou encore les épaules, menant ainsi à un relâchement de la peau du niveau inférieur du corps. La masse musculaire, quant à elle, commence à diminuer d’une moyenne de 6% tous les dix ans environ, et notre métabolisme de base subit un ralentissement dès l’âge de 20 ans.

En conséquence, on ne brûle plus autant de calories, on perd de la masse musculaire et nos hormones n’en font qu’à leur tête! Vos besoins énergétiques se retrouvent également à la baisse, puisqu’à partir de la quarantaine, vous n’avez besoin que de 1700 Kcal par jour, contre 2000 Kcal par jour vers la vingtaine.

Avantage

Quand nous prenons de l’âge nous avons tendance à bien connaître ce qui nous convient et ce qui nous plaît en matière d’alimentation. Nous apprenons également à mieux gérer notre appétit et à éviter les grignotages inutiles et les sucreries. Nous apprécions également des aliments de qualité et des repas préparés avec soin, plutôt que des menus gras, de fast-food ou de produits industriels.

Maigrir à 40 ans : les bonnes habitudes à prendre

Miser sur les bons ingrédients

  • Continuer à manger de tout, en augmentant la part de protéines à raison d’une portion à chaque repas, ce qui vous évitera la fonte musculaire.

Les protéines servent à réparer les cellules endommagées, et plus on vieillit, plus on en a besoin. De plus, leur digestion fait travailler l’organisme plus que les sucres ou les graisses, 50 % des calories qu’apportent les protéines sont utilisées pour la transformation ces cellules. Les protéines , tels que les poissons, les  viandes maigres et les œufs ont pour rôle de vous rassasier pour toute la journée .

  • Des féculents, des légumes, des fruits et des eaux minérales sont des collations digestes qui assistent votre corps pour entretenir votre énergie et booster votre métabolisme.
  • Considérer des aliments riches en iode (algues), qui est un oligo-élément intervenant dans la synthèse des hormones de la glande thyroïdienne.
  • Les aliments contenant de la vitamine D pour faciliter l’absorption du calcium et du phosphore au niveau digestif .
  • Le magnésium pour la régularisation du rythme cardiaque,  le bon fonctionnement des muscles et la transmission des influx nerveux.
  • Le fer qui permet  l’oxygénation des muscles et tissus.
  • Finalement,  la vitamines B pour le bon maintien de la peau, le système immunitaire, le système nerveux et le renouvellement cellulaire.

Aliments protéines

Une activité physique régulière

L’activité physique permet de manger un peu plus en termes de quantité. C’est votre mission d’améliorer la qualité de vos repas pour maigrir en bonne santé en améliorant votre forme et votre silhouette. Adopter de petites astuces pour augmenter votre activité physique, comme monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, marcher pendant certains trajets courts au lieu de prendre un moyen de transport , ou encore 10 minutes de gym chaque jour.

Si vous pensez vous faire aider pour maigrir à 40 ans, voici notre sélection TOP 4 des produits minceur les plus discutés actuellement :

Top 4 Brûleurs de graisse 2018 TP


Top 4 Détox 2018 TP


Top 4 Coupe Faim 2018 TP

Maigrir à 40 ans : les gestes à éviter

Sauter certains repas

En effet, il ne faut surtout pas sauter vos repas! Essayez de vous offrir de vraies pauses repas pour manger en pleine conscience et éviter d’être complètement ballonné par la suite en stockant les aliments. Votre corps à besoin de votre collaboration pour garder son énergie et son bien être.

Se priver de produits laitiers

Il est indispensable de prévoir quotidiennement 3 à 4 produits laitiers ( lait, laitage, fromage…) pour assurer un apport de sécurité en calcium de 1 200 mg par jour, des os solides, et une réduction des risques ultérieurs d’ostéoporose.

Se priver de ce qu’on aime

Les menus toujours identiques, des repas sans goût ou des privations au quotidien ne veut pas forcément dire un régime minceur . Manger est un plaisir qu’on doit garder pour maigrir à 40 ans sans brusquer son corps.

Evitez les régimes qui réduisent vos capacités physiques, qui produisent  un effet yoyo dans la majorité des cas et qui favorisent l’apparition des rides .

Adopter un régime vegan

Les nutritionnistes conseillent de consommer de la viande ou des œufs bio, sinon on manquera vite d’acides aminés qui aident à équilibrer nos neuromédiateurs. Des petites quantités suffisent, mais consommez-en régulièrement.

Maigrir à 40 ans : les astuces

Réduire les portions

A 40 ans, les besoins caloriques diffèrent de la vingtaine. Le métabolisme ralentit et brûle moins d’énergie, du coup la réduction des portions alimentaires est très favorable pour adapter votre corps à ses nouveaux besoins.

Pensez à utiliser des assiettes moins grandes est une astuce efficace pour vous aider à atténuer votre sentiment de privation.

Arrêter de manger quand on n’a plus faim

A 40 ans, vous gérez des journées longues et chargées. Il est probable que le temps que vous accordez pour votre repas soit court, chose qui vous pousse à l’avaler rapidement pour passer à autre chose.

Il est conseillé de poser ses couverts régulièrement. Cela va laisser à votre organisme la chance de se sentir rassasié. Laissez les plats loin de votre regard : ça vous permettra d’évaluer si vous avez encore faim avant de vous lever pour vous resservir.

Cap sur le sport

La masse graisseuse se situe entre 25 et 30 % chez les femmes, et entre 15 et 20 % chez les hommes en général. Elle s’installe en dépit de votre masse musculaire qui ne cesse de fondre depuis que vous atteignez 20 ans, mais ce n’est pas si inquiétant qu’il n’y paraît. De bonnes pratiques physiques et régulières vous aideront à garder le bon fonctionnement de vos organes vitaux pour vous fournir de l’énergie.

Il est donc indispensable de bouger afin de brûler les calories, car la perte musculaire est liée au stockage des calories. On vous conseille de pratiquer des activités physiques au moins 3 fois chaque semaine. Le jardinage, la marche ou encore la danse ou le yoga peuvent être de bonnes initiatives.

Une hydratation régulière

Parmi les mauvaises habitudes communes, c’est de ne pas s’hydrater suffisamment et c’est loin d’être une question d’âge! Pour certains, ce geste n’est pas inscrit dans leur routine, mais attention en  vieillissant la sensation de soif a diminue. Alors que l’eau compose une grande partie du cops humain, il est donc très important de se rappeler de boire environ 1.5L d’eau chaque jour. Cela permet d’éliminer les déchets et favoriser la digestion, la circulation sanguine et la réparation cellulaire. Utilisez les jus, café, thé et les eaux aromatisées pour éviter la souffrance de se forcer à boire de grands verres d’eau plate.

Limiter sa consommation de sucre et d’alcool

le premier responsable de l’obésité est le sucre. C’est ainsi que les calories sont ingurgitées sans être brûlées et sont alors stockées dans le tissu adipeux, aux dépens de la masse musculaire. A savoir aussi aussi que l’alcool, ainsi que les boissons gazeuses et certains jus sont extrêmement caloriques et renferment une quantité insoupçonnée de sucre. Un gramme d’alcool équivaut à 7 calories environ.

Servez-vous de petits verres que vous siroterez plus doucement qu’à votre habitude.

Limitez le stress

Notre poids peut être influencé notamment par le stress. Quand vous êtes préoccupé, votre insuline est stimulée et entraine l’accumulation de graisses, là encore dans la région abdominale.

Offrez-vous une heure de méditation, de massage ou un verre de vin en cuisinant vous feront du bien, prenez le temps de vous faire plaisir.

Limitez votre consommation de sel

La consommation du sodium en grandes quantités peut avoir un effet négatif sur votre santé, : augmentation de la tension artérielles, risques de problèmes cardio-vasculaires ou encore favorisation de la rétention d’eau. Cela ne veut pas dire l’éliminer de votre régime alimentaire.

Le sodium est important pour votre organisme, notamment parce qu’il permet la bonne répartition de l’eau dans notre corps et la régulation de la pression sanguine, tout en participant au bon fonctionnement des muscles et du cœur, entre autres. Donc réduire les plats préparés et cuisinés industriellement de votre régime et porter une attention particulière aux informations nutritionnelles et surtout goutez vos plats avant d’ajouter du sel.