Levothyrox BoiteCe sont plus de 3 millions de personnes traitées au Levothyrox en France, depuis plus d’une vingtaine d’années. Ce médicament est généralement prescrit en cas d’hypothyroïdie ou suite à une opération pour traiter un cancer de la thyroïde. Les patients concernés se sont toujours généralement bien portés, tant bien que mal, avec le Levo (pour les plus intimes!), jusqu’au jour où la formule du comprimé a été changée. Depuis, c’est une forte polémique qui ébranle le milieu médical et qui remet en question l’intégrité même du laboratoire fabricant.

Plusieurs de nos lectrices et lecteurs, sous Levothyrox, nous ont souvent demandé s’ils pouvaient prendre certaines pilules pour maigrir avec ce médicament. Nous avons toujours répondu qu’il fallait en discuter avec le médecin traitant, l’unique personne capable de trancher. Aujourd’hui, nous voudrions mettre la lumière sur cette affaire de Levothyrox pour apporter d’autres éléments de réponse à certaines questions encore en suspens.

Le Levothyrox, un médicament qui fonctionne très bien

  • Levothyrox n’est autre qu’un nom commercial d’un médicament qui contient de la lévothyroxine sodique (ou encore L-Thyroxine), une substance active destinée à “remplacer” l’hormone thyroïdienne d’origine (une hormone de substitution, en somme). En termes de classe pharmacothérapeutique, ce médicament est une hormone thyroïdienne préconisée dans les cas suivants :
    Hypothyroïdies (insuffisance de sécrétion de la glande thyroïde) ;
    Circonstances associées ou non à une hypothyroïdie où il est nécessaire de freiner la sécrétion de TSH (Thyroïd Stimulating Hormone, une hormone qui stimule la glande thyroïde).

Le Levothyrox est un comprimé disposant d’une autorisation de mise sur le marché. Il est fabriqué par les laboratoires allemands MERCK KGaA, présents en France sous le nom MERCK SANTE. A ce jour, ce médicament a été assez bien toléré par la majorité des patients concernés. Mais, dernièrement, les choses ont considérablement changé…

Levothyrox nouvelle formule

Levothyrox, début d’une polémique…

MERCK LevothyroxC’est à la demande de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) que les laboratoires MERCK ont procédé à un changement de la formule du Levothyrox. Au fait, cette modification n’a touché que la partie Excipients, la partie Principe Actif n’ayant pas changé.

Un excipient est une substance sans effet thérapeutique, en comparaison avec le principe actif d’une molécule donnée. Le rôle d’un excipient se résume à faciliter la conservation et l’administration du médicament, ainsi qu’à lui donner goût et couleur. Les excipients sont généralement inoffensifs, mais peuvent par moments occasionner des effets secondaires dits “notoires”. L’ANSM publie une liste qui répertorie quelques 47 excipients dont les effets notoires, au delà d’un certain dosage, sont listés. Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour consulter la liste.

Au niveau de la nouvelle formule du Levothyrox donc, le lactose a été remplacé par l’ajout de l’Acide Citrique Anhydre et le Mannitol. Selon l’ANSM, l’acide citrique anhydre est un excipient répandu dans l’industrie du médicament et de l’alimentaire. Absent au niveau de la liste des excipients à effets notoires, sa présence dans la nouvelle formule a pour but de limiter la dégradation de la lévothyroxine.
Quant au mannitol, successeur du lactose, il pourrait provoquer certains effets secondaires (troubles digestifs, diarrhées), mais au delà du seuil de 10 grammes. L’ANSM confirme que la dose du mannitol est respectée dans la nouvelle formule de Levothyrox.

L’appel au secours des patients sous Levothyrox

Nous avons recueilli, sur le web, nombre de témoignages de personnes ayant subi des changements au niveau de leur réaction à la nouvelle formule du Levothyrox. Parfois, il s’agit de véritables appels de détresse de personnes (essentiellement des femmes), dont le quotidien a basculé sous le poids d’effets secondaires aux lourdes conséquences.

Vertiges, maux de tête, palpitations cardiaques, crampes, troubles digestifs, diarrhées, état d’épuisement général, … semblent être désormais le lot quotidien de plusieurs patients. On parle même, pour certains cas extrêmes, de perte de cheveux et d’idées suicidaires. Nous comprenons parfaitement l’ampleur de ces réactions et de leur impact sur la qualité de vie et la santé des personnes concernées. Après de longues périodes de traitement “réussi”, ces mêmes personnes voient leur état rétrograder. Cependant, nous ne voudrions pas que les choses prennent une tournure « chaotique ».

Levothyrox Effets Indesirables Nouvelle Formule

Ce que nous pensons de l’histoire du Levothyrox

A la lecture des différentes réactions des deux camps, à savoir le fabricant de Levothyrox d’une part et les patients sous traitement de l’autre côté, nous ne pouvons prendre parti. Nous préférons davantage garder la tête froide et réagir à la lumière d’éléments logiques et réalistes.

Actuellement, et après la vive réaction des patients qui s’est soldée par le lancement d’une pétition en ligne comptant plus de 100.000 à ce jour, appelant à un retour à l’ancienne formule du Levothyrox, le fabricant a réagi. Des communiqués de presse expliquant la pertinence du changement de la formule suite à la demande de l’ANSM ont été rendus publics. Tardivement, peut-être? Nous pensons que les événements décrits de la sorte sont logiques.

L’ANSM a mis à la disposition des personnes concernées un numéro vert qui explose littéralement sous les sollicitations des patients. La détresse est tout à fait compréhensible et on accorde aux patients leur vive motivation pour garder un ancien traitement efficace. Cependant, gardons la tête sur les épaules!

C’est dans de tels moments difficiles que la communication est de mise. Une écoute mutuelle entre fabricant, ANSM, associations de patients malades de thyroïde est plus que souhaitable, voire urgente. La thyroïde est une glande si capricieuse et délicate qu’un changement même insignifiant de dosage en microgrammes pourrait tout faire basculer. Les patients sont plus que jamais appelés à se rapprocher de leurs médecins traitants pour ajuster les doses et rétablir le statut du Levothyrox, comme traitement efficace.