Le Gymnema sylvestris est une plante grimpante ligneuse originaire des forêts tropicales de l’Inde, aujourd’hui cultivée un peu partout sous les tropiques, notamment en Afrique. C’est une plante médicinale utilisée dans la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne) pour le traitement du diabète sucré, principalement. Le Gymnema sylvestris est connu en effet pour son aptitude à rendre nos papilles insensibles au goût sucré durant 1 à 2 bonnes heures. Cet effet notable lui a valu une place importante dans le traitement et la régulation traditionnels des taux de glucose sanguin chez les diabétiques.

Cependant, ce qui nous attire le plus chez cette plante, à l’occasion du présent article, c’est bien son potentiel aide-minceur. Des études scientifiques attestent en effet de sa capacité à réduire les fringales et à aider le corps à gérer son métabolisme du sucre. Petit voyage en Inde? Cela vous tente?

Carte d’identité du Gymnema sylvestris

 

Gymnema Sylvestris Fiche Botanique

Nom scientifique : Gymnema sylvestris
Noms usuels : Gymnema sylvestris, gymnéma, Gurmar (détruit le sucre, en indien), Meshashringi (corne de bélier, en indien).
Classification botanique : famille des Asclepiadaceae (partie des Apocynaceae)
Formes et préparations usuelles : feuilles à mastiquer, poudre, gélules.

Description botanique du Gymnema sylvestris

Le gymnema est une grande plante verte à feuilles coriaces, persistantes d’un vert terne et de 5 cm de long, à tige volubile et à ombelles de petites fleurs jaunes, grimpant le long des arbres. Il en existe plus d’une vingtaine de variétés qui se dispersent un peu dans le monde entier, en Afrique, ainsi que dans les régions tropicales et sub-tropicales de l’Asie et de l’Australie.

Ce sont ses feuilles au goût amer qui sont les plus utilisés dans le cadre de la médecine ayurvédique depuis très longtemps. Les patients atteints de diabète sucré étaient amenés à en mâcher une petite quantité pour supprimer la saveur du sucré et rétablir les performances du pancréas.

Consulter notre test : Claxpel, un bloqueur de glucides à base de plantes, dont le Gymnema Sylvestris

Composition et principes actifs du Gymnema sylvestris

Le Gymnema sylvestris est très riche en riterpénoides saponines qui sont plus connus en tant qu’acides gymnémiques. L’acide gymnémique est un antidiabétique connu. Il modifie la sensation du goût sucré dans la bouche, et entre en compétition avec le sucre au niveau des récepteurs du goût. Toutefois, il n’affecte pas les autres goûts (acide, amer, salé), mais il modifie uniquement la perception de la saveur sucrée de la plupart des édulcorants. Son effet est tout à fait réversible et dure entre une et deux heures.

En plus de ces saponines, le Gymnema sylvestris se compose aussi de :  

  • Sucre Cubesflavonoïdes ;
  • acide formique ;
  • acide butyrique ;
  • acide tartrique ;
  • flavones ;
  • alcaloïdes ;
  • anthraquinones ;
  • résines ;
  • lupéol.

Propriétés et usages médicinaux du Gymnema sylvestris

Le Gymnema sylvestris a longtemps été une plante au rôle important dans la médecine traditionnelle indienne, grâce à ses vertus antidiabétiques, surtout dans les premières phases de la maladie.

C’est aussi, toujours selon la médecine ayurvédique, un bon diurétique, un tonique amer, un anti-inflammatoire, un digestif et un bon stimulateur pour le métabolisme du foie.

Mais l’effet le plus conséquent du Gymnema sylvestris demeure celui de réduire l’appétit, surtout vis-à-vis des aliments aux goût sucré : il anesthésie littéralement les papilles gustatives responsables de la reconnaissance de ce goût-là.

En somme, et comme de récentes études l’ont démontré, le Gymnema sylvestris s’avère être un traitement efficace dans le cas du diabète léger. En effet, l’acide gymnémique, étant un mélange complexe d’hétérosides triterpéniques, inhibe partiellement l’absorption du sucre dans l’intestin grêle. Ainsi, il modifie la réponse hormonale et agit par ricochet sur la sécrétion d’insuline.  

Actuellement, il est souvent utilisé en complément à des traitements médicaux classiques chez les diabétiques. Associé au chrome, il peut modérer l’augmentation du taux de glycémie.

Le Gymnema sylvestris pour maigrir ?

Pour comprendre comment fonctionnerait le Gymnema sylvestris comme aide-minceur naturel, nous allons rappeler la logique des fringales. Ces envies de grignoter arrivent ponctuellement à des moments spécifiques où notre corps sent le besoin d’un petit surplus d’énergie. Et qui dit énergie, dit glucose! C’est pour cela d’ailleurs que plus de 80% de nos grignotages sont des aliments sucrés.

Un désactivateur du goût sucré…

Grâce à la faculté du Gymnema sylvestris en matière de modification de la sensation du sucré et de suppression de la perception de ce goût, notre attrait pour les aliments bourrés de sucre diminue considérablement. Je vous laisse deviner la suite des événements!

Cette plante constitue dès lors un réel coup de pouce naturel, à envisager dans le cadre d’un régime alimentaire sain et équilibré où toutes nos habitudes sont revisitées.

Mais ce n’est pas tout…

Un leurre pour l’intestin…

Car le Gymnema sylvestris cache encore plus d’un tour dans son chapeau! Des études menées par des chercheurs coréens sur des rats, ont démontré que cette empêchait carrément l’absorption du sucre par le corps. Cela s’explique au fait par la ressemblance frappante de la structure de l’acide gymnémique en comparaison avec celle du glucose. Les récepteurs de glucose sont “trompés” par l’acide gymnémique, ce qui limite significativement l’absorption du sucre par l’intestin. Cela prévient donc le stockage de tout surplus de sucre sous forme de graisse!

Un ami du pancréas…

Enfin, il semble que le Gymnema sylvestris a un effet notable sur la régénération des cellules du pancréas. Cela contribue à une meilleure gestion du taux de sucre dans le sang en général. En outre, les principes actifs de cette plante stimulent la production d’enzymes pour mieux assimiler le glucose dans les cellules. Cela finit par soulager le foie qui est dispensé de produire autant de glucose. Il a été aussi observé que le Gymnema sylvestris permettait de faire baisser le taux de mauvais cholestérol.

Sucre Fringales

Précautions, effets indésirables et contre-indications du Gymnema sylvestris 

En dépit de toutes ces vertus très utiles, il ne faut pas considérer le Gymnema sylvestris comme un remède miracle. En effet, un abus de dosage pourrait s’avérer dangereux, surtout pour les personnes souffrant de diabète. Ces personnes sont vivement appelées à associer leurs médecins traitant à toute intention d’automédication à l’aide de Gymnema sylvestris.

Nous n’avons pas identifié de dosage précis recommandé et attesté par une entité sanitaire quelconque. Toutefois, la plupart des produits à base de cette plante semblent s’inscrire dans une logique d’une dose journalière de 350 mg de poudre de feuilles, sous forme de capsules.

Découvrez aussi la Damiana, une autre plante qui régule le sucre dans le corps!

Notre conclusion sur le Gymnema sylvestris pour maigrir

Le Gymnema sylvestris, nous venons tout juste de le dire, n’est pas un produit magique. Nous pensons qu’il serait intéressant d’incorporer des suppléments naturels à base de cette plante à votre quotidien.

Cependant, nul besoin de le répéter, un minimum d’activité physique associée à une bonne hygiène de vie alimentaire est nécessaire pour optimiser les effets de l’extrait du Gymnema sylvestris qui se résument ainsi :

  • la réduction du plaisir liés aux fringales, en désactivant la perception du goût sucré ;
  • la prévention contre l’hyperglycémie, en prévenant l’absorption du surplus de sucre par l’intestin ;
  • le soulagement du foie et la régulation du taux de cholestérol, en stimulant la production d’enzymes pour faciliter l’assimilation du glucose par les cellules du corps.