chitosan-planteLe CHITOSAN est un capteur de gras présent depuis très longtemps dans la tradition japonaise. C’est un ingrédient très connu et très sollicité dans le monde des brûleurs de graisse.
Les experts de ce domaine lui attribuent la capacité d’entraîner la perte de poids en inhibant l’absorption des graisses contenues dans l’alimentation.
Cependant, jusqu’à l’écriture de cet article et en dépit de sa popularité grandissante, les preuves scientifiques qui sauraient appuyer ces revendications restent peu nombreuses.

La synthèse des premières études réalisées démontre que le Chitosan a du potentiel, mais les résultats de ces recherches ont une portée très vague et avancent des suppositions incertaines et dubitatives.

L’obésité et les maladies qu’elle entraîne à son passage, sont à l’ordre du jour. Ce nouveau phénomène maladif commence réellement à inquiéter les professionnels de la santé en raison de l’ampleur qu’il commence à prendre partout dans le monde et dans les pays qualifiés de développés plus précisément.
Ce problème mondial qui trouve son origine dans l’actuel mode de vie moderne qui privilégie le confort, la paresse qui s’en suit, le manque d’activité physique, et l’obsession de la vitesse et le gain du temps qui touchent même notre mode d’alimentation devenue anarchique, industrialisée et non équilibrée.

Tout cela a poussé les chercheurs à envisager de nouveaux moyens de contrôle du poids pour remédier à cette situation qui commence à devenir inquiétante, d’où l’apparition des suppléments alimentaires destinés à favoriser et à accélérer la perte de poids d’une façon naturelle, raisonnable et sans effets secondaires.

Ces produits conçus à la base afin d’apporter une aide et un appui aux personnes qui désirent perdre du poids, sont constitués de différents ingrédients qui leur procurent leur effet brûle-graisse, chaque produit a sa propre composition et chacun correspond à des objectifs prédéfinis.

Parmi les ingrédients les plus utilisés dans la composition de ces pilules minceur, on trouve le Chitosan, une substance présente en force dans ce domaine.
Fort de par la réputation qu’il a acquise au fil du temps, le Chitosan a court-circuité l’obligation des preuves scientifiques réelles nécessaires pour prouver son efficacité et s’est imposé comme un ingrédient de succès.
Pour cette raison, il est donc de notre devoir d’enquêter proprement sur cet ingrédient phare des médicaments pour maigrir : le Chitosan pour maigrir.

Qu’est-ce que le Chitosan ?

Le Chitosan est un polysaccharide fabriqué par désacétylation (procédé d’inactivation d’un composé) de la chitine.
Cette molécule appartenant à la famille des glucides et qui est destinée à un avenir prometteur en matière de santé, est un élément qu’on trouve dans les squelettes de certains crustacés.
Outre son utilisation actuelle en chirurgien, en cosmétiques,…le chitosan se présente comme une solution idéale pour remédier au surpoids et favoriser une perte de poids saine, et puisqu’il est biologiquement actif, biodégradé et qu’il n’engendre aucun effet toxique chez l’homme, c’est l’ingrédient idéal pour le traitement de l’obésité et le surpoids.

Notons à ce stade, qu’on trouve deux variantes de Chitosan : l’un de source animale et un autre d’origine végétale.
Le long de cet article, nous traiterons le chitosan de source animale, extrait principalement de crustacés.
Le Chitosan de source végétale, généralement extrait de certains types de champignons, sera traité prochainement lors d’un futur article sur notre site.

Comment agit le Chitosan pour maigrir ?

Aussi bizarre que cela peut paraître, on est sûr que le Chitosan a un effet réel sur la perte de poids, mais on ingnore tout de son action exacte. Les chercheurs sont toujours incapables de déterminer comment il agit.
Armés de cette conviction, certains chercheurs ont émis les hypothèses suivantes à propos des effets du Chitosan :

  • Le Chitosan permet d’inhiber l’absorption des graisses par le corps et bloque leur digestion au niveau des intestins ;
  • Associé à l’acide ascorbique (la vitamine C), il agit de manière synergique pour réduire la digestion des graisses ;

Dans une étude publiée en 1995, Kanuachi et ses collègues, de « Applied Bioresearch Center, Kirin Brewery Co Ltd. » à Gunma, au Japon, ont tenté d’expliquer le mécanisme selon lequel le Chitosan peut être responsable de la réduction de la digestion des graisses.
Ces travaux ont conduit aux conclusions suivantes :

  • Aussitôt ingéré, le Chitosan est dissous dans l’estomac ;
  • Une fois dissous, il se mélange aux graisses ingérées provenant de la nourriture consommée donnant ainsi naissance à un nouveau complexe constitué de graisse-Chitosan ;
  • Ce nouveau complexe fraichement constitué se positionne directement à l’entrée des intestins sous la forme d’un gel insoluble qui bloque l’absorption des graisses par l’organisme ;
  • Les graisses désormais contenues dans le complexe graisse-Chitosan sont évacuées naturellement hors du corps par le biais des selles et ne sont plus stockées dans le corps.

(Source : NCBI. Applied Bioreseach Center, Kirin Brewery Co., Ltd., Gunma, Japan. Deuchi K., Kanauchi O., Shizukuishi M., Kobayashi E. Biosci Biotechnol Biochem. 1995 Jul; 59(7) : 1211-6)

Ces affirmations ont besoin de plus d’études scientifiques pour prouver leur véracité et déterminer une fois pour toutes la vraie action du Chitosan. Les professionnels de santé comme les industriels sont très confiants quant à l’avenir de cette substance.
D’après les infos disponibles, la chitine est le second polymère le plus synthétisé dans le monde, le premier étant la cellulose. Et outre son usage actuel connu, les attentes futures sont très ambitieuses.

Quel est la dose recommandée de Chitosan pour maigrir? 

La dose idéale et sûre de Chitosan pour maigrir comme supplément alimentaire n’a pas encore été déterminée. C’est compréhensible si on sait que le mode d’action de cette substance est encore inconnue!

Plusieurs recherches ont essayé de déterminer la dose quotidienne recommandée et ont proposé une dose comprise entre 2 et 3.1 g.
Or, il n’y a pas eu de consensus et cette dose n’est pas encore confirmée scientifiquement.
(Sources : 1 – Thomson Reuters. Journal on the Web. Wuolijoki E., Hirvelae T., Ylitalo P. Methods Find Exp Clin Pharmacol 1999, 21(5) : 357. doi : 10.1358/mf.1999.21.5.793477 ;
2 – Schiller RN., Barrager E., Alexander G. Schauss, & Nichols EJ. Journal of the American Nutraceutical Association. 01/2001; 4(1) : 34-41 ;
3 – NCBI. Department of Complementary Medicine, School of Postgraduate Medicine and Health Sciences, University of Exeter, United Kingdom. Pittler MH., Abbot NC., Harkness EF., & Ernst E. Eur J Clin Nutr. 1999 May ; 53(5) : 379-81 ;
4 – NCBI. Department of Endocrinology, Singapore General Hospital, Singapore. Ho SC., Tai ES., Eng PH., Tan CE., & Fok AC. Singapore Med J. 2001 Jan ; 42(1) : 6-10)

Attention, la prise du dosage 2 à 3.1g a été associé à de multiples effets secondaires chez plusieurs personnes.
Les suppléments contenant des quantités égales ou supérieurs à ce dosage sont à éviter pour le moment et ce jusqu’à preuve du contraire.

Effets secondaires rapportés du Chitosan

Le Chitosan d’origine animale peut être la cause directe ou indirecte de plusieurs malaises, citons :

  • Des douleurs abdominales et des sensations de ballonnement ;
  • Des flatulences ;
  • Des Diarrhées ou des constipation ;
  • Des Nausées ;
  • Des Réactions allergiques sévères surtout chez les personnes allergiques aux crustacés.

Certains effets secondaires autres que ceux reliés au système digestif ont également été constatés comme les migraines et le gonflement des chevilles et des poignets.

Le problème des effets secondaires ne se situe au niveau du Chitosan lui-même, mais plutôt au niveau du dosage qui porte à confusion.

A noter aussi, que la réaction à cette substance peut différer d’une personne à une autre. Les effets ne sont jamais les mêmes pour tout le monde.

Ce que disent les chercheurs à propos du Chitosan

Plusieurs des chercheurs qui ont procédé à des études sur le Chitosan, soutiennent que cette substance peut être impliquée effectivement dans un processus de perte de poids. Suite à la publication de ces conclusions, ces études ont soulevé une grande vague de critiques sévères et hostiles, surtout au niveau des méthodologies utilisées par ces chercheurs pour arriver à ces résultats.

Vous pouvez consulter le rapport (disponible en anglais) d’Ernest et Pittler, qui stipule que la communauté scientifique a encore beaucoup de terrain à faire et a besoin de procéder à de vrais essais cliniques avant de se prononcer sur l’efficacité du Chitosan sur la perte de poids : Rapport Ernest et Pittler en anglais. (lien cliquable dans les sources déjà évoquées en haut)
(Source : lien citée en haut : NCBI. Department of Complementary Medicine, School of Postgraduate Medicine and Health Sciences, University of Exeter, United Kingdom. Pittler MH., Abbot NC., Harkness EF., & Ernst E. Eur J Clin Nutr. 1999 May ; 53(5) : 379-81)

D’autres chercheurs, comme Ni, Dunshea-Mooij, Bennett et Rodgers, qui ont travaillé sur le Chitosan en 2005, soutenaient également qu’il faut effectuer plus de recherches avant d’approuver la commercialisation au grand public du Chitosan sous forme de composant ou de supplément de perte de poids.

Le chitosan est actuellement en en phase d’études afin de confirmer son introduction officielle en médecine. Nous sommes sûrs que d’autres études et recherches suivront et verront le jour dans un futur proche, restons à l’écoute pour découvrir ce qu’elles apportent de nouveau!

Le Chitosan pour maigrir : la synthèse…

Malgré les résultats qui restent flous, des études réalisées à propos du chitosan, le marché de cette substance est en plein essor. Il suffit de savoir qu’en 2003, on comptait 65 producteurs officiels du chitosan dont 95% de matière première provenait des crustacés. En 2000, les ventes de produits à base de chitosan aux USA a été estimée à 6 millions de dollar américain.

Dans cet article, nous nous sommes penchés surtout sur le chitosan d’origine animale. Et compte tenu du manque de conclusions sûres et de preuves irréfutables sur l’efficacité du Chitosan, nous vous conseillons de prendre votre temps avant de vous décider à commencer à utiliser un brûleur de graisse à base de Chitosan.
Si les chercheurs eux-mêmes disent qu’il faut faire plus de recherches, alors il faut leur laisser le temps de découvrir la vérité sur le Chitosan avant de dépenser votre argent ou risquer votre santé.

Actuellement, nous sommes entrain d’étudier le chitosan d’origine végétale. Un article sera publié très prochainement. Nous restons confiants quant au futur de cette substance naturelle.

Entre temps, vous pouvez accéder à nos tests qui portent sur des produits qui contiennent ou sont à base de Chitosan, et qui sont :