Sélectionner une page

ballon gastrique intrductionLe ballon gastrique est une méthode non chirurgicale pour faciliter la perte de poids. Elle consiste à insérer un ballon dans l’estomac, pour entraîner la satiété et permettre aux personnes qui ont du mal à maigrir d’être accompagnées dans leur démarche minceur. Il parait que le ballon gastrique peut aider à perdre en 6 mois le même poids qu’après 2 ans d’efforts…Nous sommes donc curieux de découvrir cette aide minceur, ses avantages et ses inconvénients.

Qu’est-ce-que le ballon gastrique ?

Le ballon gastrique est un petit ballon, composé d’un matériau à base d’élastomère de silicone, souple et malléable. Une fois dans l’estomac, il est rempli d’une solution saline ou d’air, et flotte librement. En occupant un certain volume dans l’espace où sont ingérés les aliments, le ballon gastrique ralentit leur digestion, procure une sensation de plénitude gastrique et de satiété.

Il existe différents types de ballons gastriques. Certains sont ingérables tandis que d’autres sont reliés à une tubulure qui permet, à l’aide d’une fibroscopie, de les insérer vides dans l’estomac puis de les gonfler. Un ballon gastrique peut être posé pour une durée variant de 3 mois à 1 an, en fonction des besoins et du poids à perdre.

Lire aussi : Minciball Forte, l’alterantive naturelle au ballon gastrique?

Les différents types de ballons gastriques

Voici un aperçu des différents ballons gastriques existants.

  1. Le ballon gastrique ingérable – durée de pose : 3 mois – conseillé pour un IMC compris entre 27 et 32

Ce ballon gastrique est ingéré sous contrôle radiographique, sans anesthésie ni fibroscopie. Si la sensation de satiété s’avère insuffisante, il est possible d’insérer un deuxième ballon après 1 mois, voire un troisième ballon si cela est nécessaire. Le retrait s’effectue après 3 mois et par fibroscopie.

  1. Le ballon gastrique 6 mois – conseillé pour un IMC entre 30 et 35

Il existe différents modèles pour ce type de ballon. Certains sont constitués d’une enveloppe de silicone et remplis d’une solution saline stérile ; d’autres se composent d’une poche en polymère qui est gonflée d’air ; enfin certains ballons gastriques sont formés d’une enveloppe en polyuréthane, elle aussi remplie d’une solution saline.

  1. Le ballon gastrique 1 an – conseillé pour un IMC supérieur à 33

Ce type de ballon est ajustable grâce à une tubulure. Ainsi le volume du ballon peut être réduit au début, notamment en cas de mauvaise tolérance, ou bien augmenté après 6 mois si la perte de poids stagne. Il est soit rempli d’une solution saline stérile, soit d’air.

Le ballon gastrique, pour qui ?

indice-de-masse-corporelle ballon gastriqueLe ballon gastrique est considéré par les professionnels comme une aide efficace lorsqu’on n’arrive pas à suivre un régime pendant plus de 2 mois, ou lorsqu’on reprend le poids perdu dès l’arrêt du régime. Il permet de sortir de l’effet yoyo et de faciliter le suivi régulier d’une démarche minceur globale, grâce à la sensation de satiété qu’il procure. Il est important de souligner que le ballon gastrique n’est pas une solution miracle pour perdre les kilos superflus, mais un outil d’accompagnement qui doit être associé à une alimentation équilibrée et une activité physique régulière pour porter ces fruits. D’ailleurs, toute pose de ballon gastrique est accompagnée par une évaluation et un suivi par une équipe pluridisciplinaire qui s’assurera de la motivation du patient, ainsi que de sa capacité à suivre un régime alimentaire et à modifier son mode de vie.

Le ballon gastrique est considéré comme une bonne indication pour les personnes qui ont entre 10 et 25 kg à perdre.

Cependant, il existe quelques contre-indications :

  • Grossesse ou absence de contraception ;
  • Hernie hiatale d’une hauteur supérieure à 3 cm ;
  • Troubles de la coagulation ou traitement anticoagulant ;
  • Prise au long court de médicaments anti-inflammatoires ou d’aspirine ;
  • Troubles psychiatriques ou addictions (toxicomanie, alcoolisme) ;
  • Chirurgie œsogastrique.

Le ballon gastrique, une prise en charge pluridisciplinaire

La pose d’un ballon gastrique, même si elle ne nécessite pas d’intervention chirurgicale, n’est pas un acte anodin. Pour que le ballon gastrique soit effectivement un atout pour la réussite d’une démarche d’amaigrissement globale, une prise en charge pluridisciplinaire est proposée.

Le gastroentérologue

C’est le médecin spécialiste qui effectuera la pose du ballon. C’est aussi auprès de lui qu’est discutée, en amont, la possibilité de la pose d’un ballon gastrique, ses indications et contre-indications. C’est lui qui pourra confirmer si, sur le plan physiologique, vous pouvez bénéficier d’un ballon gastrique. Le gastroentérologue effectue une surveillance accrue dans les jours qui suivent la pose du ballon, ainsi qu’un suivi tous les 2 mois tant que le ballon est présent dans votre estomac. Ce suivi est destiné à s’assurer du bon fonctionnement du ballon, de l’absence d’effets indésirables, et permet, selon les cas, d’effectuer les ajustements de taille nécessaires pour maintenir la sensation de satiété et les chances de réussite du programme. C’est également lui qui retirera le ballon à la fin du temps écoulé.

Le nutritionniste

Professionnel de l’alimentation, ainsi que de la prise en charge des démarches de perte de poids, le nutritionniste va vous aider à comprendre les bases d’une alimentation équilibrée, et à les appliquer dans votre quotidien. Il vous aidera à faire les bons choix alimentaires, tout en préservant le plaisir des repas. Après la pose du ballon gastrique, le suivi avec un nutritionniste se fait à raison d’1 rendez-vous par mois, plus si besoin. Des cours de cuisine peuvent être proposés pour vous aider à préparer des repas sains et à gérer votre régime alimentaire dans votre vie quotidienne. Le suivi continu pendant 1 an après le retrait du ballon.

Le psychiatre ou psychologue

Il s’agit d’un professionnel qui prend en charge les aspects psychologiques et comportementaux de la démarche minceur. Il est là pour offrir un espace d’écoute et travailler sur les causes profondes du surpoids. Il peut également aider à modifier les troubles du comportement alimentaires, et proposer des groupes de parole pour renforcer vos chances de réussite sur le long terme.

Lire aussi : Poméol Medical Actiball, pour maigrir sans avoir faim

La pose du ballon gastrique

Avant la pose du ballon gastrique, le patient est pris en charge par une équipe pluridisciplinaire (dont nous avons parlé dans notre paragraphe précédent).

  1. Le gastroentérologue vérifiera que la pose d’un ballon gastrique est bien indiquée dans votre cas, et vous expliquera le déroulement du programme. C’est aussi le moment de poser vos questions.
  2. Le nutritionniste fera un premier bilan de votre alimentation, et vous donnera les premiers conseils pour rééquilibrer votre alimentation.
  3. Le psychologue évaluera la cohérence de votre choix, et votre capacité à suivre le programme. Il pourra commencer à évoquer avec vous d’éventuels troubles du comportement alimentaire, ou d’autres besoins nécessitant une prise en charge spécifique.
  4. L’anesthésiste planifiera avec vous l’intervention de pose, en fonction de votre état de santé et de vos éventuelles allergies… Cette visite est obligatoire pour des raisons de sécurité.

Pendant – La pose du ballon gastrique – durée approximative : 20mn

  1. Une fibroscopie sous anesthésie est réalisée afin de visualiser l’intérieur de l’estomac
  2. Si aucune contre-indication n’est décelée, la phase de mise en place du ballon est lancée
  3. Le ballon est introduit par la bouche, dégonflé, est descendu dans l’œsophage. Il est enduit d’un anesthésiant local pour faciliter le passage dans la gorge.
  4. Une fois le ballon dans l’estomac, il est rempli d’une solution saline stérile colorée en bleu, ou d’air, grâce à un cathéter fixé au ballon.
  5. Lorsque le ballon est rempli, le gastroentérologue tire doucement sur l’extrémité du cathéter pour le retirer. Un clapet auto obturant ferme le ballon et empêche les fuites. Le ballon flotte librement dans l’estomac.
  6. Le patient reste sous surveillance médicale en clinique pendant quelques heures.

Après

  1. Le gastroentérologue est particulièrement présent et disponible pendant les jours qui suivent l’intervention, afin de s’assurer de la bonne tolérance du ballon et de l’absence d’effets indésirables.
  2. Pendant les 2-3 premiers jours, une alimentation à base de compotes et yaourts et conseillée. Une bonne hydratation est recommandée.
  3. Le suivi nutritionnel débute 1 semaine après la pose du ballon.
  4. Le suivi psychologue est démarré en fonction des besoins du patient.

Ci-après, une vidéo explicative présente clairement la technique de pose du ballon gastrique :

Le retrait du ballon gastrique

A la fin de la période impartie, le ballon est retiré car l’estomac s’est adapté et le rend donc inefficace. Effectué sous anesthésie générale, le retrait du ballon se fait sous intubation et contrôle endoscopique, et dure environ 15 mn. Il ne nécessite par d’intervention chirurgicale.

  1. Le gastroentérologue met en place le fibroscope dans l’estomac.
  2. Le ballon est perforé, le liquide aspiré.
  3. Le ballon dégonflé est saisi et extrait par l’œsophage, puis par la bouche.

Le ballon gastrique provoque-t-il des effets indésirables ?

Le ballon gastrique est habituellement très bien toléré. En effet, l’estomac s’adapte en quelques jours seulement à sa présence. Celle-ci entraîne une augmentation des sécrétions d’acide, ainsi que des contractions de l’estomac sur le ballon, ce qui est tout à fait normal.

On retrouve cependant fréquemment, dans les 3 jours qui suivent l’intervention, les effets indésirables suivants :

  • Crampes abdominales ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Brûlures à l’estomac ou à l’œsophage.

Des médicaments sont généralement prescrits pour soulager les maux, qui ne sont que provisoires.

Les chiffres montrent que seulement 1 à 3% des personnes souffrent d’une intolérance au ballon, qui se voit alors retiré. Et d’autres complications, bien que rares, sont possibles. Parmi elles on compte des cas d’œsophagite, de gastrite, d’ulcère, de pancréatite ou de perforation (ces 2 derniers cas sont extrêmement rares).

Enfin chez certains patients, la sensation de satiété disparait après quelques semaines seulement, ce qui nécessite des ajustements au ballon.

ballon gastrique mise en place

Finalement, que puis-je attendre d’un ballon gastrique ?

En association avec une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière, et une modification profonde de mode de vie, le ballon gastrique permet, dans la très grande majorité des cas, de réussir sa perte de poids.

Cette perte dépend tout de même de différents facteurs, comme le suivi du programme et la motivation. L’amaigrissement et l’absence de reprise dépendent bel et bien de la façon dont vous adopterez les changements sur le long terme.

En 6 mois de présence du ballon gastrique dans l’estomac, on compte une perte de poids possible pouvant aller de 10 à 25kg. Cela dépendra du nombre de kilos à perdre, de votre métabolisme, et de votre cœur à l’ouvrage !

 

Share This